mardi 5 décembre 2017

lettre de noa

Chère mère

Ce matin, quand je me suis levée, j’avais froid. J’ai du dormir 1 heure. Le ciel est sillonné d’obus, on vit dans les tranchées. Quand on a le temps, on joue aux carte, on sculpte du bois. Heureusement qu’on a le journal pour passer le temps. Cet après - midi, nous sommes allés nous battre. Le tiers de nos camarades sont morts.
A bientôt
NOA
17/09/16

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire